Nous entendons parler de plus en plus de méditation, elle devient un phénomène de société.

Mais qu’est-ce que la méditation  ?

Une lévitation mentale ? Une mode bobo ? Un premier pied dans une secte ? Nous tentons de vous apporter une définition de la méditation complète et vécue.

pratique et définition de la méditation

Méditation : définition au sens du dictionnaire

Larousse nous offre la définition suivante :

  • Action de réfléchir, de penser profondément à un sujet, à la réalisation de quelque chose
  • Attitude qui consiste à s’absorber dans une réflexion profonde
  • Concentration du corps et de l’esprit sur un thème ou un symbole religieux.

Il s’agit donc bien d’une réflexion, et non d’un vide tel qu’on peut le croire parfois. La méditation de pleine conscience ne consiste pas toujours en la réalisation de quelque chose de précis. Elle nous pousserait aussi à l’introspection et la meilleure intégration à notre environnement.

Etymologie du mot méditer

Le mot latin à l’origine de méditer est meditari, « étudier, s’exercer » qui trouve fraternité avec mederi, « donner ses soins à », medicare, « soigner ». Méditer partage donc la même racine avec des mots comme médecin, médical, médicament, méditer, remède, …

Tous ces mots partageraient une origine commune le nom latin modus, « mesure imposée aux choses, mesure musicale, manière de se conduire ».

La courte étude étymologique est déjà éclairante sur l’objet et le résultat. Une définition de la méditation étymologique mettrait en exergue une étude de soi-même, un exercice de la pensée qui permet de soigner l’esprit et le cerveau. Pratiquée de manière régulière, la méditation guide votre conduite en rythmant votre journée et surtout en vous rendant plus lucide et maître de vos réactions.

Qu’est-ce que la méditation, pour un moine bouddhiste ?

Demandait l’Express à Mathieu Ricard en 2014. Ce moine bouddhiste Français est une des figures du Tibet Bouddhiste dans le monde occidental. Il cumule une thèse en génétique cellulaire à l’institut Pasteur et son sacerdoce. Il est évidemment un grand méditant et a partagé son art dans un livre (l’art de la méditation).

M. Ricard définit la méditation (pour le magasine Elle) comme ceci : « En Orient, les termes employés pour désigner la pratique méditative signifient: « Cultiver et se familiariser avec. » […]. C’est un réel entraînement mental destiné à comprendre les mécanismes de l’esprit. […] La méditation vise à entretenir un certain état d’esprit, de façon à se familiariser avec une nouvelle manière d’être et à mieux gérer ses pensées et ses émotions, afin de ne plus se laisser emporter par elles comme sur une rivière en crue. »

Quelle définition de la médiation de pleine conscience ?

Jon Kabat-Zinn a beaucoup fait pour faire connaitre la pleine conscience. Il en est souvent considéré comme le père en transformant la pratique boudhiste en une pratique laîque. Son « confrêre » Français est Christophe André, un psychiatre qui a fait entrer la méditation de pleine conscience à Sante-Anne le grand hôpital psychiatrique parisien.

Selon Jon Kabat-Zinn méditer en pleine conscience c’est “porter son attention sur le moment présent, instant après instant, de façon intentionnelle, et sans jugement de valeur”.

Les études scientifiques mettant l’accent sur les bienfaits de la méditation ciblent en général la pleine conscience.

Débutez la méditation, c’est encore le meilleur moyen d’en trouver votre définition.

Nico Pellerin

Expert digital, dont 10 ans dans le développement d'activités innovantes avec de grands groupe, des pure-players ou en start-up. Concerné et passionné par les médecines douces, il partage ses recherches et expériences  bien-être avec les visiteurs de Feel-Good.space

Cet article a 1 commentaire

Laisser un commentaire

Fermer le menu