En présence des symptômes comment réagir ? Et quels sont les traitements du burnout ? Patients et même souvent médecins se posent la question…

 

quel traitement pour le burn-out

 

Quelle stratégie de traitement contre le burnout fonctionne vraiment ?

Malheureusement, les cas de rechute sont nombreux car les diagnostics ne sont pas toujours correctement posés. La faute a des patients se cachant la vérité et n’écoutant pas les signes corporels, à des médecins mal formés au burnout et ne connaissant pas les symtômes, un manque de considération de la part des institutions… Au final la prise en charge et le traitement du burnout devient très difficile si les mailles du filet du système de santé n’est pas correctement calibré.

Avant tout, il convient de poser le bon diagnostic du burnout

Ce diagnostic doit être fait par un médecin psychiatre qualifié en syndrome d’épuisement professionnel. Car à ce jour, il est encore mal connu de la plupart des médecins généralistes et mêmes parfois des spécialistes du cerveau (neurologues ou psychiatres). Trop rarement enseigné en faculté de médecine, les médecins doivent se former par eux-mêmes au diagnostic. Cependant, pour établir un diagnostic il est nécessaire de faire le lien avec divers signes « faibles » apparemment sans lien (troubles gastriques, ou du sommeil, ou épuisement, ou musculo-squelettiques, ou immunitaires, ou de l’humeur… ). Il va de soi qu’aucun traitement du burn out ne peut être efficace sans avoir de cible précise.
Cependant, des chercheurs et cliniciens s’en sont emparés, et désormais les symptômes du burnout sont aujourd’hui bien documentés.

En bref, l’état de burnout sera déclaré à partir du constat de trois grandes familles symptomatiques présidant au syndrome :

  • les troubles cognitifs
  • les troubles de l’humeur
  • les troubles physiques (l’épuisement en particulier)

La première démarche consiste donc à trouver un médecin expert en burnout. Si vous n’en trouvez pas, votre médecin traitant devrait vous aider à le trouver.

Y a-t-il un traitement miracle du burnout ?

Hélas, la réponse est dans la question. En matière de burn-out, il n’y a ni magie ni miracle. Les causes du burnout sont très identifiables tout comme son traitement est un processus.

Peut-on soigner le burnout avec des médicaments ?

Il est clair qu’aucune pilule ne soigne le burnout. Des médecins jugeront nécessaire d’accompagner leur patient avec des anti-dépresseurs ou anxiolytique. Ces médicaments ciblent des troubles qui accompagnent parfois mais ne soignent pas le burnout. Ils peuvent soulager certains patients atteints de dépression lourde. Cependant, il est important de noter que dépression et burnout sont deux affections différentes. Il arrive que la dépression s’ajoute au burnout, comme un effet secondaire et aggravant. Donc les thérapies médicamenteuses peuvent aider certaines complication mais ne parviendront pas à soigner le syndrome d’épuisement professionnel.

La bonne nouvelle est que tout le monde peut se soigner un burn-out.

Comment traiter le burnout efficacement ?

La médecine occidentale moderne nous a montré que s’attaquer aux symptômes peut se montrer très efficace. Néanmoins ignorer les causes du burn-out engendrera une rechute à coup sûr. Il convient donc de s’attaquer de front à chaque causes et symptômes un par un.

Un traitement naturel du burnout pour le soigner dans le fond

En effet, le burnout prend ses racines dans la vie professionnelle de tous les jours. Par conséquent, une stratégie de traitement efficace sera forcément naturelle en ce sens qu’elle doit s’attaquer à l’environnement, aux comportements et réactions du sujet.

Pour soigner le burn-out l’éloignement peut-être un pré-requis.

Si le burn-out est déclaré, il est urgent de se reposer. L’éloignement d’un environnement toxique est souvent une condition préalable au traitement du burnout afin d’éviter toute aggravation, et entamer les soins et se fixer des objectifs atteignables. Imaginez que vous vous fixiez un objectif de réduction du stress alors que vous êtes sans cesse sollicité pour remplir des objectifs inatteignables ou que vous soyez soumis au harcèlement. Aucun traitement ne produirait de résultat. Cet éloignement peut-être proposé par un médecin, ou par l’employé décidant de changer de travail. Voilà un préalable à un traitement naturel efficace.

L’éloignement n’est pas un besoin systématique. Il doit être évaluer selon l’intensité des troubles et la toxicité de la situation.

1. Combattre l’épuisement par le repos

En se reposant. L’épuisement professionnel occasionne une fatigue profonde et durable résistante au sommeil. Avec le temps, en s’autorisant le repos, la fatigue s’estompe. Il faut dormir autant que nécessaire, nuit et jour s’il le faut et sans culpabiliser. L’épuisement est la principale caractéristique du burnout, et il faut s’y attaquer tout naturellement. Se décharger de fardeaux,  s’aménager des pauses et s’adonner à des activités relaxantes doivent devenir des priorités.

2. Apprendre la gestion du stress

Le burn-out est une conséquence d’un stress chronique. Celui-ci est lié à un environnement toxique et aussi souvent à une personnalité sujette au stress. Ces personnalités sont dans le contrôle des choses, ou la peur de mal faire, ou se fixent des objectifs trop élevés. Il existe de nombreuses techniques de gestion du stress naturelles et efficaces (comme la méditation ou la cohérence cardiaque).

3. Retrouver de plaisir

La notion de plaisir, petits bonheurs quotidiens et grandes joies sont en général de lointains souvenirs pour les burnoutés. Retrouver les plaisirs de la vie, en plus de procurer un traitement naturel du burnout, permettent de se débarrasser peu à peu d’une forme de cynisme qui barre la route aux soins et redonnent un sens à la vie.

4. Travailler ses capacités cognitives

Encore mal considérés et pris en charge troubles de la mémoire et de la concentration, notamment, handicapent largement la vie des personnes atteintes de burnout sévères. Traiter le burnout c’est sans aucun doute mettre en place des stratégies pour recouvrer ses capacités. Les jeux de mémoires et de concentrations sont très bienvenus. De nombreux loisirs et jeux les utilisent ce qui permet de joindre l’utile à l’agréable. Par ailleurs, l’alimentation joue un rôle important dans ce domaine. Les oméga 3 augmentent significativement la plasticité du cerveau et par conséquent les capacités cognitives.

5. Faire du sport

Pour le moins de l’activité physique. Trop souvent ignoré dans le traitement de la dépression ou du burnout par le sport est un atout. Pourtant, de nombreuses études ont montré comment les flux hormonaux pouvaient être positivement régulés par la pratique sportive régulière. 10 minutes à une bonne intensité peuvent produire des effets. Répéter 3 fois par semaines une course ou léger effort d’endurance boostera dopamine, endorphine et adrénaline… En somme du plaisir.

Si vous n’aimez pas le sport, mais tenez tout de même à soigner un burnout de manière naturelle et efficace, notez que l’exercice est important. Alors optez pour la marche soutenue quotidienne pendant 30 minutes dans un décors que vous aimez, ou la pratique du jardinage (physique), ou les courses et ballades en vélo.

6. Changer ses comportements

Être capable d’identifier les situations stressantes et trouver de parades comportementales est un pilier d’un traitement anti-rechute du burn out. Pour ceci de nombreux professionnels peuvent aider : psychothérapeutes, coaches comportementaux, sophrologues… Échanger avec un tiers permet déjà de comprendre. Encore une fois dans un cas de burnout, il est important de s’adresser à un spécialiste.

7. Ré-apprendre à dormir

Le sommeil est souvent endommagé. Les techniques sont nombreuses ; relaxation, hypnose, méditation, activité physique, alimentation, battements binauraux…
Retrouver le sommeil alors qu’il a pendant longtemps été troublé n’est pas toujours simple et rapide. Apprendre à se reposer et gérer son stress pendant la journée, puis utiliser chacun des outils proposés ci-dessus doit faire partie de la stratégie.

8. Effacer les traumatismes

Quand ils existent, ils peuvent être tenaces particulièrement chez les personnes victimes de harcèlement. Le temps est un allié, et pour les traumas les plus coriaces le traitement par EMDR peut être prescrit. Il s’agit là d’un traitement naturel qui permet de se décharger émotionnellement des souvenirs douloureux. Les souvenirs ne seront pas effacés, mais deviendront moins sensibles.

9. Faire des choix forts pour son avenir

Reproduire les erreurs du passé, à n’en pas douter reconduira vers les mêmes effets. Quel meilleur traitement que la prévention ?
Il est important de prendre cette période de recul pour se projeter vers un avenir plus en adéquation avec ses valeurs et envies profondes.

Une appli mobile comme traitement naturel du burnout

En cas d’un burnout sévère, l’accompagnement d’un spécialiste est nécessaire. Cependant, plusieurs disciplines naturelles ont montré des effets très positifs sur la plupart des symptômes. Vous pouvez les pratiquer seul(e) ou en complément de cet accompagnement. L’application mobile présente l’avantage d’être toujours disponible et à portée de main.

Feel-good.space vous propose une appli complète comprenant méditation, relaxation, cohérence cardiaque et autres disciplines qui font du bien.

J’essaie l’Appli contre le Burnout

Nico Pellerin

Expert digital, dont 10 ans dans le développement d'activités innovantes avec de grands groupe, des pure-players ou en start-up. Concerné et passionné par les médecines douces, il partage ses recherches et expériences  bien-être avec les visiteurs de Feel-Good.space

Laisser un commentaire

Fermer le menu
×